Discipliner le geste

Je peux faire réaliser à Tanguy un nouvel exercice:  le suivi de pointillés.  C’est excellent pour la maîtrise du geste. Ca a été difficile de l’astreindre à le faire car il veut à tout prix colorier et qu’il est très buté ( son entêtement est le principal souci d’ailleurs)  mais ce matin, il a réalisé ce travail en totale autonomie.  Je trouve cela assez bien réalisé compte tenu de ses difficultés.  Nos activités commencent à porter leurs fruits.

Fiches disponibles sur fiches maternelles

Et puis cela a été confirmé. Tanguy a une place dans un structure expérimentale A.B.A à partir de septembre. Il y ira le mercredi matin. Il aura ainsi une semaine d’école à peu près normale.

Tanguy a beaucoup progressé dans les interactions sociales. Il  a retrouvé des copains d’école au parc hier,  il a joué avec eux  tout l’après-midi de façon appropriée.

Share/Bookmark
//

Voilà,  suite à une très bonne idée d’Isabelle, j’ai acheté un plan incliné de table afin que Tanguy n’ait plus le coude en l’air. Ca marche mais il faut tout de même que je repositionne souvent le stylo. Je ne sais pas si je vais arriver seule à lui apprendre tout cela. J’avoue me sentir un peu dépassée.

Nos efforts se poursuivent. Je lui apprends à maîtriser correctement les ciseaux . Tanguy reste concentré très longtemps sur les activités ludiques. Il est très disponible en ce moment. Je continue à lui proposer des exercices lignes horizontales et verticales

Depuis pas mal de temps, je voulais faire travailler Tanguy sur séquences car il avait du mal à organiser des images sériées. En réalité, il a fait beaucoup de progrès de ce côté-là mais malheureusement, côté expression orale,  ça pêche vraiment. Je vais essayer je crois, de lui faire refaire les mêmes chaque jour de cette semaine afin de voir si il arrive à se les approprier et à développer autour.


Et puis nous travaillons les « pourquoi-parce que » afin qu’il apprenne à développer des réponses appropriées en verbalisant les relations de cause à effet.

La maîtrise du geste graphique

Comme je l’ai dit précédemment, l’objectif premier de ces vacances est la maîtrise du geste graphique. Tanguy doit apprendre à poser son poignet et faire glisser sa main sur la feuille plutôt que de tordre ce dernier en ligne descendante, par exemple .

D’après le psy, j’ai voulu aller trop vite en lui apprenant à vouloir écrire son prénom, sachant qu’il a du mal à arrêter son geste. Nous devons par conséquent tout reprendre depuis le début à savoir:

– tracer des lignes horizontales de point à point
– tracer des lignes verticales de point à point
– tracer des lignes obliques

J’ai donc confectionné des feuillets d’activités très simples en m’inspirant du blog d’ Alexandre (une mine d’or merci Magalie)

On voit que Tanguy ne pose pas le poignet

J’ai trouvé un renforçateur double-effet (comme le bonbon Kiss Cool) , dans ce cas, un dessin d’une toile d’araignée, chose qui le passionne actuellement (il adore les insectes). Ca lui permet de travailler les verticales sans s’en rendre compte et de manière gratifiante.

J’ai donc organisé les séances comme suit en me basant sur la lecture d’un ouvrage de Josianne Lacombe (bien psykk en passant mais certaines choses peuvent être retenues) :

– quelques exercices de motricité impliquant l’imitation et qui permettent un échauffement des épaules vers les doigts: moulin, oiseau, rotations du poignet, griffes du lion, escargot etc…

– suivre les lignes que je lui demande de tracer avec un petit objet ou avec  le doigt (exige plus de précision)

– l’exercice en lui-même.

Sans tracé digital antérieur. Tanguy n’ a pas compris la consigne.

Avec tracé digital précédant le graphisme. Tanguy a compris et arrive même à réaliser une ligne très droite (la première et en fait, la dernière réalisée)

Après l’exercice, il a le droit à un coloriage « voiture » (renforçateur+ motricité fine+ gestion de l’espace graphique+ concentration). Je profite du fait que pour le première fois, il s’intéresse au coloriage après beaucoup de vaines tentatives. Je peux à présent sortir de la pièce sans qu’il exige ma présence ou que je le fasse à sa place.

On voit qu'il fait des efforts pour ne pas dépasser et qu'il remplit l'objet de couleur. C'est un progrès important car il y a quelques semaines de cela, il refusait le coloriage ou n'avait la patience que d'y jeter quelques traits.

Qui mange quoi?

Un petit jeu pour exercer la concentration (observer, chercher) et la motricité fine (placer les éléments). En ABA, plus on avance, moins on utilise la consigne verbale qui devra être remplacée par des indications gestuelles courtes (dans un premier temps en tous cas). Si l’enfant perd le fil de ce qu’il doit faire en cours de route, ce qui est le cas de Tanguy, on lui indique gestuellement qu’il doit poser son index sur l’élément qu’il était en train de chercher. Ici, par exemple,  si son esprit s’évade, je lui rappelle ce qu’il doit faire en lui faisant poser l’index sur un élément d’une carte animaux afin qu’il puisse la chercher dans les petits triangles.

Share/Bookmark var a2a_config = a2a_config || {}; a2a_config.linkurl = "https://fleur2806.wordpress.com/";