Des progrès dûs aux vacances?


Je suis toujours étonnée des progrès de Tanguy à ses retours de vacances chez son papa. L’autisme ne me saute plus aux yeux comme quand il est avec moi en permanence. Il est rentré cet après-midi de deux semaines de vacances et il m’a raconté spontanément des évènements qui avaient eu lieu chez son papa. Un vrai moulin à parole:  « J’ai mangé des mûres dans la forêt, il faut pas manger les rouges » « Elles ne sont pas mûres. » « Non, il faut manger les noires… et des prunes et puis un gâteau chez papie et mamie » « J’ai renversé *quelque chose* sur le banc chez papa » Toutes ces choses sont dites dans une diction parfois approximative qui fait que je ne comprend pas tous les mots . Mais c’est certain, mon fils connaît le récit, sait dire ce qu’il a fait, chose qui est si dure à obtenir habituellement.

Je me suis interrogée sur ces progrès, je me suis remise en question , culpabilisée aussi. Serait-ce moi qui le bloquerais? Son père serait-il plus compétent que moi pour s’occuper de lui? Et pourquoi, dès le lendemain de ses retours, tout redevient comme avant?

Et puis j’ai réalisé que Tanguy faisait en fait tout un cheminement intérieur et n’éprouvait peut-être pas le besoin de l’exprimer quand il était avec moi, pris dans ses journées d’école, sa prise en charge et cette relation très forte qui nous lie. Le fait de me retrouver après un laps de temps qui doit lui sembler long fait qu’il éprouve le besoin de partager ce que nous n’avons pas vécu ensemble.

Il y a aussi le fait que les progrès sont progressifs (je ne sais pas si ces deux mots ont une racine commune auquel cas, désolée du pléonasme)et que c’est pour cela que je ne m’en rends compte qu’ a posteriori . C’est comme quand vous voyez votre enfant tous les jours et qu’après trois semaines de vacances chez papi-mamie, vous le trouvez changé, grandi. Il serait resté avec vous, vous n’auriez pas perçu ce changement qui aurait pourtant eu lieu quand même.

J’en tire la conclusion qu’il est très bénéfique pour les parents de confier leur enfant autiste à la famille quand l’occasion se présente afin de mesurer avec objectivité les progrès , sortir du cercle et adopter un certain recul.  Et ainsi, pouvoir repartir de façon plus sereine, vraiment reboosté.  Oui, l’enfant évolue et parfois plus vite qu’on ne le perçoit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Share/Bookmark var a2a_config = a2a_config || {}; a2a_config.linkurl = "https://fleur2806.wordpress.com/";
%d blogueurs aiment cette page :