Coucou

Bonjour après21h!

J’ignorais que j’étais lue sur ce blog antédiluvien lol
Je vais donc en profiter pour compléter le tableau de bord trimestriel sur les progrès de mon fils, qui sont toujours rapides mais pas assez malheureusement.
L’équipe éducative a eu lieu le 17 février. La CLIS a été rejetée par l’enseignante référente. En revanche, l’équipe a demandé un maintien en GS, comme si de continuer en maternelle allait le guérir de ses troubles.
Il m’est toujours pénible de lire les comptes-rendus qui ne reflètent pratiquement que les mauvaises choses. Et je suis toujours peinée de lire que ce qu’on attend d’un enfant autiste est la même chose que ce qu’on attend d’un enfant neurotypique en terme de socialisation, jeu symbolique, jeu de coopération. On attend aussi de l’enfant autiste un graphisme élaboré que ses troubles moteurs ne lui permettent pas forcément. La solution n’est pas dans le redoublement, elle est dans la prise en charge.

PS: J’ai été jeter un coup d’œil sur ton blog. J’y retournerais plus longuement mais je voulais d’ores et déjà te demander OU AS-TU TROUVE LES SUPER PLANCHETTES A COMPTER? C’est génial!

Hello les amis!

3 longs mois que je n’étais pas revenue sur ce blog. Il s’est passé plein de choses mais pas dans le bon sens. Bon, la seule chose positive, c’est la prise en charge qui est enfin celle que je voulais: psychomotricité, 3 h de thérapie éducative/ semaine et orthophonie.
Tanguy progresse rapidement mais malheureusement, pas suffisamment pour que l’enseignante pense à une orientation en CP ordinaire. Elle va donc demander l’orientation en CLIS, que je vais, comme de bien entendu, refuser!
Les raisons sont multiples mais deux raisons me paraissent essentielles:
-Il serait obligé de changer d’école alors qu’il a mis deux ans à s’habituer à ses petits camarades et à son environnement.
– Il n’a pas encore pu prouver de quoi il était capable car il n’a TOUJOURS PAS L’AVS pourtant notifiée depuis 8 mois! Et j’en ai marre!
J’ai bien sûr fait les démarches auprès de l’IA qui m’assure qu’elle arriverait le 17 janvier dernier carat. Mais puis- je encore croire ce qu’on me dit?
Donc, rien n’a changé du côté de l’école. C’est toujours le Bronx intégral.

En revanche, ce qui est nouveau, c’est que Tanguy a énormément progressé dans les interactions sociales. Il a des copains maintenant! Il n’est plus du tout agressif avec les autres (j’étais à deux doigts de tenter le Risperdal l’année dernière), il est même très apprécié et a été invité à son premier anniversaire! Il connaît les prénoms de tous les enfants et ça, c’est tout nouveau. Il s’intéresse aux gens qui l’entourent.

Mois de septembre très bousculé. Je crains que certains intervenants ne puissent être là à la première réunion éducative, je crains de faire la rencontre de l’enseignante référente au sujet de laquelle j’ai entendu de mauvaises choses (il paraît qu’elle saque , aux dires d’une AVS que je connais )

Concernant les problèmes de Tanguy à participer aux activités, j’ai montré à l’institutrice comment procéder et je dois lui trouver de la documentation (c’est elle qui me l’a demandé!)  Je crois que cette entrevue a été très utile car d’après ce que j’ai compris,  elle pensait que Tanguy avait un retard mental. Elle a paru surprise que je lui dise que ce n’était pas le cas et de voir qu’il savait écrire les lettres de l’alphabet sur demande.

Elle doit suivre une formation bientôt. Nous attendons toujours l’AVS mais ça ne semble pas perturber la maîtresse qui est vraiment de bonne volonté.

A ce propos, voici un document très bien fait

—–>Stratégies

Sinon, la discrimination des syllabes commençant à devenir un peu compliquée pour Tanguy, j’ai décidé de tout reprendre depuis le début et de lui faire travailler la discrimination visuelle pure. Il a besoin de beaucoup de guidance car j’ai l’impression qu’il ne voit pas la différence entre les items.  Donc je ne lui demande de compléter la série qu’avec une seule étiquette pour le moment.

C’est la rentrée

Bonjour, j’espère que vous avez tous passé de bonnes vacances.

Moi, j’ai peu eu les enfants cet été car ils étaient en vacances chez leur papa la moitié des vacances.  Ca n’a pas empêché Tanguy de progresser et la situation s’est un peu débloqué au niveau du graphisme.  Il dessine  (je dessine juste la structure) et découpe seul ses toiles d’araignées (son intérêt restreint). Il a pris confiance en lui.

Il a fait sa rentrée en grande section avec une jeune maîtresse inconnue qui semble sympathique. Contrairement aux deux années précédentes où j’essayais de passer sous le papier peint, je m’affirme naturellement depuis cette rentrée, je me sens en confiance. L’AVS étant absente , j’ai effectué les dernières démarches. La prise en main du problème a semblé rassurer la directrice.

Elle devrait arriver dans le courant du mois de septembre, je croise les doigts.

Donc nous continuons nos efforts au niveau de l’attention et du graphisme et j’ai trouvé que les mosaïques sont un très bon outil

Je commence aussi à lui apprendre le son des syllabes, puisque c’est au programme cette année.

Des progrès

Il y a 3 semaines, j’étais un peu dépitée en constatant la masse de travail que nous aurions à accomplir avant que Tanguy ne maîtrise les mouvements d’écriture.  Je me sentais de moins en moins  la compétence de le faire progresser. Pendant tout ce temps, je me suis grandement posé la question d’une éventuelle dyspraxie, idée qui m’inquiétait énormément, peut-être plus que le TED.  Finalement, les progrès sont là, ouf!

Tanguy est plus minutieux à présent et son temps de concentration a beaucoup augmenté -notamment grâce au découpage qui le passionne- comme en témoigne cette vidéo. Comme souvent chez lui, les progrès sont arrivés de façon abrupte et totalement inattendue. Hier encore, il gribouillait sur tout le dessin et ne levait jamais son stylo.

Et puis Tanguy maîtrise la souris depuis 2 jours (l’envie de voir ses dessins animés sur Youtube l’a beaucoup motivé!). Ce qui est une grande avancée aussi car il arrive à décomposer son  geste. Auparavant, il remuait la souris et cliquait en même temps (je ne vous explique pas le carnage sur l’écran!)

Et puis j’ai acheté des petits bouquins que vous connaissez sûrement

et j’ai trouvé cela très bien pour travailler toute une palette de caractères et d’émotions. Tanguy adore ces livres. Il dort même avec!

Discipliner le geste

Je peux faire réaliser à Tanguy un nouvel exercice:  le suivi de pointillés.  C’est excellent pour la maîtrise du geste. Ca a été difficile de l’astreindre à le faire car il veut à tout prix colorier et qu’il est très buté ( son entêtement est le principal souci d’ailleurs)  mais ce matin, il a réalisé ce travail en totale autonomie.  Je trouve cela assez bien réalisé compte tenu de ses difficultés.  Nos activités commencent à porter leurs fruits.

Fiches disponibles sur fiches maternelles

Et puis cela a été confirmé. Tanguy a une place dans un structure expérimentale A.B.A à partir de septembre. Il y ira le mercredi matin. Il aura ainsi une semaine d’école à peu près normale.

Tanguy a beaucoup progressé dans les interactions sociales. Il  a retrouvé des copains d’école au parc hier,  il a joué avec eux  tout l’après-midi de façon appropriée.

Share/Bookmark
//

Bilan du Centre Ressources Autisme

Fin du marathon! C’était donc hier et aujourd’hui que les bilans ont été réalisés au C.R.A. Le personnel est formidable et l’acceuil, agréable.

Trois tests psychométriques ont été utilisés: EDEI-R, VINELAND et ADI-R.

Cela a été très long pour Tanguy (qui était très énervé ce soir)…et pour moi. Les questions de l’ADI-R étaient extrêmement précises et même si on vit avec son enfant, il n’est pas toujours facile de se souvenir d’infimes détails, surtout quand tout est si fluctuant .  L’observation des professionnels a par exemple montré un mouvement répétitif et ponctuel des doigts que je n’avais jamais remarqué!

J’attends les résultats précis des tests qui n’arriveront que dans 2 mois mais visiblement, au niveau du langage, ce n’est pas si mal finalement. Tanguy a le répertoire de sa catégorie d’âge  mais il ne sait pas l’exploiter. Il n’y a qu’avec un support visuel qu’il arrive à s’en servir.

Il y a de grosses lacunes au niveau moteur en revanche (hypotonie de la main notamment).

Tanguy a des interactions sociales, même si elles sont tenues. Il n’a donc pas été mis en évidence de  « triade autistique » (autisme « pur ») mais un trouble faisant partie du spectre de l’autisme. Le diagnostic sera donc « trouble envahissant du développement non spécifié » .

Avant 6 ans, on ne parle pas encore de retard mental mais visiblement il n’en a pas.  Ca, ça m’a semblé un peu flou.

Le C.R.A souhaite faire une exploration plus poussée (classique) et m’a donc adressée à un neuro-pédiatre pour une IRM.

Le projet que nous a paru convenir à Tanguy est une prise en charge au Sessad. J’avais déjà fait une demande dans ce sens mais avec l’ appui du C.R.A cela va ouvrir des portes. Si tout se passe bien, elle sera effective à la rentrée 2011 (qui j’espère sera aussi celle de son entrée au CP, j’ai encore de l’espoir…)

Et demain, je dooooors!

Voilà,  suite à une très bonne idée d’Isabelle, j’ai acheté un plan incliné de table afin que Tanguy n’ait plus le coude en l’air. Ca marche mais il faut tout de même que je repositionne souvent le stylo. Je ne sais pas si je vais arriver seule à lui apprendre tout cela. J’avoue me sentir un peu dépassée.

Nos efforts se poursuivent. Je lui apprends à maîtriser correctement les ciseaux . Tanguy reste concentré très longtemps sur les activités ludiques. Il est très disponible en ce moment. Je continue à lui proposer des exercices lignes horizontales et verticales

Depuis pas mal de temps, je voulais faire travailler Tanguy sur séquences car il avait du mal à organiser des images sériées. En réalité, il a fait beaucoup de progrès de ce côté-là mais malheureusement, côté expression orale,  ça pêche vraiment. Je vais essayer je crois, de lui faire refaire les mêmes chaque jour de cette semaine afin de voir si il arrive à se les approprier et à développer autour.


Et puis nous travaillons les « pourquoi-parce que » afin qu’il apprenne à développer des réponses appropriées en verbalisant les relations de cause à effet.

La maîtrise du geste graphique

Comme je l’ai dit précédemment, l’objectif premier de ces vacances est la maîtrise du geste graphique. Tanguy doit apprendre à poser son poignet et faire glisser sa main sur la feuille plutôt que de tordre ce dernier en ligne descendante, par exemple .

D’après le psy, j’ai voulu aller trop vite en lui apprenant à vouloir écrire son prénom, sachant qu’il a du mal à arrêter son geste. Nous devons par conséquent tout reprendre depuis le début à savoir:

– tracer des lignes horizontales de point à point
– tracer des lignes verticales de point à point
– tracer des lignes obliques

J’ai donc confectionné des feuillets d’activités très simples en m’inspirant du blog d’ Alexandre (une mine d’or merci Magalie)

On voit que Tanguy ne pose pas le poignet

J’ai trouvé un renforçateur double-effet (comme le bonbon Kiss Cool) , dans ce cas, un dessin d’une toile d’araignée, chose qui le passionne actuellement (il adore les insectes). Ca lui permet de travailler les verticales sans s’en rendre compte et de manière gratifiante.

J’ai donc organisé les séances comme suit en me basant sur la lecture d’un ouvrage de Josianne Lacombe (bien psykk en passant mais certaines choses peuvent être retenues) :

– quelques exercices de motricité impliquant l’imitation et qui permettent un échauffement des épaules vers les doigts: moulin, oiseau, rotations du poignet, griffes du lion, escargot etc…

– suivre les lignes que je lui demande de tracer avec un petit objet ou avec  le doigt (exige plus de précision)

– l’exercice en lui-même.

Sans tracé digital antérieur. Tanguy n’ a pas compris la consigne.

Avec tracé digital précédant le graphisme. Tanguy a compris et arrive même à réaliser une ligne très droite (la première et en fait, la dernière réalisée)

Après l’exercice, il a le droit à un coloriage « voiture » (renforçateur+ motricité fine+ gestion de l’espace graphique+ concentration). Je profite du fait que pour le première fois, il s’intéresse au coloriage après beaucoup de vaines tentatives. Je peux à présent sortir de la pièce sans qu’il exige ma présence ou que je le fasse à sa place.

On voit qu'il fait des efforts pour ne pas dépasser et qu'il remplit l'objet de couleur. C'est un progrès important car il y a quelques semaines de cela, il refusait le coloriage ou n'avait la patience que d'y jeter quelques traits.

Des progrès dûs aux vacances?

Je suis toujours étonnée des progrès de Tanguy à ses retours de vacances chez son papa. L’autisme ne me saute plus aux yeux comme quand il est avec moi en permanence. Il est rentré cet après-midi de deux semaines de vacances et il m’a raconté spontanément des évènements qui avaient eu lieu chez son papa. Un vrai moulin à parole:  « J’ai mangé des mûres dans la forêt, il faut pas manger les rouges » « Elles ne sont pas mûres. » « Non, il faut manger les noires… et des prunes et puis un gâteau chez papie et mamie » « J’ai renversé *quelque chose* sur le banc chez papa » Toutes ces choses sont dites dans une diction parfois approximative qui fait que je ne comprend pas tous les mots . Mais c’est certain, mon fils connaît le récit, sait dire ce qu’il a fait, chose qui est si dure à obtenir habituellement.

Je me suis interrogée sur ces progrès, je me suis remise en question , culpabilisée aussi. Serait-ce moi qui le bloquerais? Son père serait-il plus compétent que moi pour s’occuper de lui? Et pourquoi, dès le lendemain de ses retours, tout redevient comme avant?

Et puis j’ai réalisé que Tanguy faisait en fait tout un cheminement intérieur et n’éprouvait peut-être pas le besoin de l’exprimer quand il était avec moi, pris dans ses journées d’école, sa prise en charge et cette relation très forte qui nous lie. Le fait de me retrouver après un laps de temps qui doit lui sembler long fait qu’il éprouve le besoin de partager ce que nous n’avons pas vécu ensemble.

Il y a aussi le fait que les progrès sont progressifs (je ne sais pas si ces deux mots ont une racine commune auquel cas, désolée du pléonasme)et que c’est pour cela que je ne m’en rends compte qu’ a posteriori . C’est comme quand vous voyez votre enfant tous les jours et qu’après trois semaines de vacances chez papi-mamie, vous le trouvez changé, grandi. Il serait resté avec vous, vous n’auriez pas perçu ce changement qui aurait pourtant eu lieu quand même.

J’en tire la conclusion qu’il est très bénéfique pour les parents de confier leur enfant autiste à la famille quand l’occasion se présente afin de mesurer avec objectivité les progrès , sortir du cercle et adopter un certain recul.  Et ainsi, pouvoir repartir de façon plus sereine, vraiment reboosté.  Oui, l’enfant évolue et parfois plus vite qu’on ne le perçoit.

Previous Older Entries

Share/Bookmark var a2a_config = a2a_config || {}; a2a_config.linkurl = "https://fleur2806.wordpress.com/";